isocomble-logologo-isotextil-minilogo-isocomble-simplelogo-isotextilrecyclesummer-winter

Sel de bore, risques & règlementation

enteteseldebore

Un petit éclairage sur ce que sont les sels de bore s’impose…

Le sel de bore ou acide borique est, comme le savez peut-être déjà, un adjuvant ignifuge aux isolants à base de ouate de cellulose ; prisés à tort cette dernière décennie pour raison écologique car composé de papier recyclé. Il s’avère effectivement que le sel de bore est une substance controversée, aux effets nocifs. Il a été interdit à 2 reprises par l’Union Européenne (en 2008 & 2012) par le biais de sa directive REACH.

En quoi consiste la Directive REACH ?

Il s’agit, tout simplement, d’un règlement européen adopté pour mieux protéger la santé et l’environnement des risques liés aux substances chimiques, TOUT EN FAVORISANT LA COMPÉTITIVITÉ DE L’INDUSTRIE CHIMIQUE DANS l’UE. En résumé, le REACH règlemente les substances dangereuses ou soupçonnées de l’être (faute de résultats dits « concluants ») et indique leur niveau de dangerosité ainsi que les mesures à prendre. L’UE a finalement décidé que le sel de bore contenu dans les isolants à base d’ouate de cellulose n’était pas « considéré comme dangereux pour l’homme à FAIBLE DOSE », et ce malgré la constatation en labo d’effets indésirables sur la fertilité des animaux. Il est donc autorisé par l’UE mais répertorié dans le REACH. Concrètement cela signifie que l’utilisation du sel de bore comme ignifuge a été enregistrée sous REACH, et que tout produit contenant du sel de bore au-dessus de 5,5% devra porter une étiquette avertissant des risques de toxicité.

seldebore
ouatedecellulose

ISOtextil N’EST PAS RÉPERTORIÉ REACH car IL NE CONTIENT PAS DE SEL DE BORE OU D’ACIDE BORIQUE.
Concernant ISOtextil et son traitement ignifuge il n’y a donc aucun danger potentiel et aucun adjuvant aux effets controversés sur la santé.
Un produit sain pour une maison saine, soyez-en assurés !

Vous aimerez aussi notre article Ouate de Cellulose vs. Laine de Coton disponible sur le site ISOcomble.